Chef du département de la Médecine Interne des CUK

Mot de bienvenue

Chef du département de la Médecine Interne des CUK
Chef du département de la Médecine Interne des CUK

En ce début d’année 2017, le chef de département de Médecine interne présente ses voeux de bonheur et de prospérité à tous les membres du département, au personnel des Cliniques Universitaires de Kinshasa et de l’Université de Kinshasa.

L’année 2016 a été couronnée de plusieurs succès pour notre département :

  • L’ouverture officielle du centre d’hémodialyse
  • La relance des activités d’endoscopie digestive
  • L’acquisition d’équipements dans l’unité des explorations cardiologiques
  • etc.

Des travaux de recherche réalisés dans le département ont permis à 2 chefs de Travaux de défendre leurs thèses d’Agrégation à l’Enseignement Supérieur et Universitaire, et à plusieurs Assistants de défendre leurs Mémoires de fin de Spécialisation.

Plusieurs membres du département ont participé à des congrès scientifiques à travers le monde ; de nombreux articles ont été publiés dans des revues avec impact factor.

Des effort pour améliorer la qualité des soins et l’hygiène hospitalière ont été fournis.

Ces acquis méritent d’être préservés dans l’espoir qu’en 2017, des améliorations soient faites. Un accent particulier sera mis sur l’hygiène hospitalière dans le département, le service à la communauté et la recherche scientifique.

Grâce à Dieu, à la contribution du Gouvernement, au leadership du comité de gestion de l’UNIKIN, du bureau décanal de la faculté de Médecine, du comité directeur des CUK et au dynamisme de tous les membres du département, nous sommes rassurés du plein succès de notre action collective en 2017.

1 commentaire

  1. Bonjour Cher Maître.
    Je suis le Dr Teddy Kamga Kopa, Médecin généraliste exerçant au Cameroun .
    Je viens par la présente me renseigner sur la possibilité de m’inscrire en spécialisation de Cardiologie.
    En effet, j’exerce depuis 05 ans avec une passion et une réussite dans la prise en charge des patients atteints de pathologies cardio-vasculaires.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *